DIEUDONNE. Quenelle: (encore) une nouvelle chanson de soutien pour l’humoriste

Allain Jules

C’est une constance. Le pouvoir a peur. Peur d’un homme sans arme qui distille la bonne parole par le rire, sans haine, ni violence contrairement au mensonge ambiant. Mais, avec les journalistes qui sont devenus des terroristes de la parole parlée ou écrite, pas d’issue de secours. Ils sont le nez dans le guidon dans une opération sans relâche de destructio massive. Hélas pour eux, sans succès probant depuis 10 ans. Néanmoins, ils ne lâcheront rien. Ils sont têtus, haineux, violents, menteurs, goujats. 

View original post 449 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s